21 juin 2010

Brevet de 600 kms – 19 et 20 juin 2010

100_9415

Samedi 19 juin, 3h du matin… Nous voici repartis sur les routes, mon chéri et moi, pour un brevet de 600 kms. Le départ de Rouen est prévu à 6h30, nous traverserons successivement la Haute-Normandie (Seine-Maritime-76), la Picardie (l’Oise-60 et l’Aisne-02) et la Champagne-Ardenne (les Ardennes-08 et la Marne-51).

Pardon pour ces détails géographiques quelques peu ennuyeux mais ceux-ci me permettent de réviser ma géographie et parallèlement me plongent à nouveau dans mes précieux souvenirs du lycée avec Laëti : tu te souviens avec quelle aisance on complétait, lors des devoirs de géographie de Mme D., la carte de France des départements, et sans les apprendre évidemment ? Bon ok, faut dire qu’on avait notre bouquin de géo sur les genoux, sous le bureau… C’est pas très glorieux, c’est vrai, mais moi j’aimais bien ces petits moments délictueux avec toi… Cela me sortait un peu de mon côté hyper « scolaire »... Et puis après tout, j’les connais quand même mes départements (à part quelques uns qui veulent pas rentrer).

Bref, revenons à nos vélos…

Pour résumer et pour ceux qui ne maîtrisent pas le sujet (ah oui, j’peux faire ma maline maintenant !), mon Armstrong doit parcourir une boucle depuis Rouen jusqu’à Reims pour un total de 600 kms mais il ne s’agit pas d’un contre-la-montre. Il gère son temps… tout en veillant à rester dans la fourchette horaire imposée par les organisateurs de ce brevet (samedi 6h30-dimanche 22h30).

Samedi, 3h du matin, sur la route qui nous mène à Rouen il pleut déjà… Lance voit déjà son brevet tomber à l’eau : « Si ça continue comme ça, je fais demi-tour ! J’en ai marre de rouler sous la pluie, j’ai déjà fait… On est en juin et le temps est pourri ! ». Ben oui, mon chéri, mais peut-être bien qu’en août 2011 ce sera la même chanson, alors autant apprendre le refrain dès maintenant !

Finalement, nous arrivons à Rouen et il pleut toujours, plus ou moins…

Lance s’inscrit et a décidé de continuer l’aventure. Il se change dans la voiture, se prépare psychologiquement. Le zèbre (c’est le nom du vélo de mon chéri) est également fin prêt.

Il part, motivé.

Moi je prends le volant et j’organise mon planning et j’essaie de répondre aux attentes du coureur en assurant la logistique et le bien-être de ce dernier.

Bon ok, j’ai encore cafouillé dans les bidons… Un mauvais vissage de bouchon semble à l’origine de quelques fuites. Mon chéri a eu du mal à les décoller du porte-bidon, voire il a pas pu les décoller du tout ! J’peux pas être parfaite non plus !

Lance passe par divers états d’âme tout au long de ce brevet : il fatigue, se lasse, s’énerve (la voiture est trop petite pour se changer dans de bonnes conditions !), se démotive, puis revient à nouveau dans la course. A moi d’être là au bon moment tout en sachant m’effacer quand il le faut.

Cela m’a étonnée au début car Lance a un comportement alimentaire très exemplaire au quotidien, mais pendant ses brevets, qu’est-ce qu’il peut manger comme sucreries !

Je l’ai toujours dit moi, le chocolat et les viennoiseries, y’a rien de mieux pour le moral ! Mais ça, c’est sur le coup car après faut éviter d’affronter son pèse-personne quelques jours sinon du coup le moral en prend un coup (les filles, vous me comprendrez !).

Bref, pour remonter la pente, rien de tel qu’un petit sandwich au pâté Hénaff, un p’tit croissant, une p’tite bière (parce que les produits dopants ont leurs limites) et des p’tits bisous !

De mon côté, j’ai mieux géré mes phases de repos. Pas au top cependant pour les pauses pipi (c’est chiant d’être une fille pour ça, heureusement que les américains ont inventé les Mc Do !). La voiture devient mon salon de thé, ma chambre, et mon p’tit coin lecture… Au programme, quelques magazines féminins (d’ailleurs j’ai pas fini mon article « Comment perdre de 3 à 5 kilos avant l’été »), quelques séances maquillages (avec la fatigue les raccords ne sont pas superflus et faut rester nickel jusqu’au bout car faudrait pas casser le moral de Lance en ressemblant à moi seule aux frères Bogdanov) , un peu de shopping avec un p’tit passage éclair au Kiabi de Noyon,  RMC, France Inter et France Culture (là j’ai fait fort, mais pas envie d’écouter mes CD déjà passés en boucle à plusieurs reprises, sauf celui de Camelia Jordana que j’aime beaucoup). En fait côté culture j’ai pas appris grand-chose (j’suis déjà hyper câlée faut dire !)… Tous les objectifs étant tournés vers le mélodrame footballistique de ces derniers jours, je n’ai pas eu d’autres choix (ceci dit c’était assez croustillant) que celui d’apprendre et de compiler toutes les mauvaises nouvelles qui s’abattaient  sur l’équipe de France qui sombrait lamentablement dans le chaos ! Et alors, c’est pas parce qu’on est payé outrageusement qu’on a pas le droit de faire des caprices ! S’ils ont pas envie de s’entraîner, ils ont bien le droit quand même ! Nous quand on a pas envie d’aller au boulot, ben… on y va quand même !!!

Ce truc me fait penser à Clara qui un jour a dit lorsque je lui demandais de ranger sa chambre : « ben, c’est pas de ma faute si j’ai trop de jouets !!! ». Les Bleus ont gardé leur âme d’enfant, c’est tout.

Et puis eux aussi ils ont des soucis et des états d’âme, comme Lance. Sauf que Lance, personne n’en a parlé hier à la radio ! Pourtant, pendant que les Bleus jouaient aux cartes dans leur chambre d’hôtel tous frais payés, Lance parcourait humblement et incognito 600 kms en bicyclette, bravant ses états d’âme, lui, ainsi que la pluie, le froid et les bidons collants ! Pendant que les Bleus essayaient de trouver la taupe, moi je dormais dans un 1ère Classe à 30€ la nuit (ok, tous frais payés aussi par mon chéri mais petit-déjeuner non inclus) et j’admirais respectueusement et secrètement mon sportif au mental d’acier « trempé ».

Finalement, mon héros a terminé son brevet à 20h15, après avoir parcouru ses 600 kms, fier comme un paon sur son zèbre…

Prochain rendez-vous, fin août, pour le brevet de 1000 kms. Cette fois, nous serons trois pour accompagner notre Armstrong, Jacqueline et Michel feront partie de l’aventure…

   

    

Posté par MurielleLilou à 17:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Brevet de 600 kms – 19 et 20 juin 2010

Nouveau commentaire